Prisonniers politiques de l'Empire  MIAMI 5    

     

 

TEXTE seulement  

 C U B A

La Havane 15 Décembre 2014

13e Sommet de l’ALBA-TCP
Nous renforcer dans l’unité


Leticia Martinez Hernandez et Yaima Puig Meneses
Photo: Estudio Revolución

Des chefs d’État et de gouvernement, réunis dans la capitale cubaine le dimanche 14 décembre, ont confirmé les principes de solidarité, de coopération authentique et de complémentarité entre les pays qui intègrent l’Alliance bolivarienne pour les peuples de Notre Amérique-Traité du commerce des peuples (ALBA-TCP).

Il y a juste dix ans naissait à la Havane ce mécanisme d’intégration, résultat de la volonté politique du commandant en chef Fidel Castro Ruz et du président vénézuélien Hugo Chavez Frias, dont les héritages pour les actuelles et futures générations ont été soulignés durant ce Sommet.

Le général d’armée Raul Castro Ruz, président du Conseil d’État et du Conseil des ministres, a qualifié les débats de fructueux et considéré que des idées intéressantes ont été exposées concernant les résultats concrets de cette rencontre.

Le président a appelé également à continuer de renforcer la concertation politique, l’unité la plus étroite et la coopération dans tous les domaines entre nos pays et l’ALBA-TCP, la Celac, la Caricom, l’Unasur et le Mercosur.

« Nous devons nous proposer des objectifs concrets et réalistes pour faire face à l’avenir, définir et élaborer des actions réalisables qui permettent de renforcer la complémentarité entre nos économies, en nous basant sur des principes de rationalité et d’efficacité », a-t-il dit.

Par ailleurs, Raul a souligné que l’on doit travailler pour rendre plus visibles les résultats inégalables de l’ALBA-TCP et faire connaître et défendre les avantages du modèle d’intégration que nous proposons. Les accords adoptés au Sommet extraordinaire de l’ALBA-TCP sur la lutte contre l’Ébola ont été un exemple concret de ce que nous pouvons faire ensemble, de façon satisfaisante et avec une répercussion internationale, a-t-il indiqué.

Comme il l’avait exprimé lundi dernier durant le 5e Sommet Caricom-Cuba, le président cubain a renouvelé ses remerciements au gouvernement panaméen pour l’invitation au prochain Sommet des Amériques. Il a manifesté la disposition du gouvernement cubain d’y participer sur un pied d’égalité et sans conditions. Cela ne signifie pas, a-t-il de nouveau souligné, un retour au sein de l’Organisation des États latino-américains.

La première décision du 13e Sommet de l’ALBA-TCP a été de confirmer l’entrée, en tant que membre à part entière de l’Alliance, de la Grenade et Saint-Kitts-et-Nevis, dont les apports, a signalé Raul, contribueront au développement et à la consolidation de ce mécanisme d’intégration, formé par Cuba, le Venezuela, le Nicaragua, la Bolivie, l’Équateur, la Dominique, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Antigua-et-Barbuda, et Sainte-Lucie.

Dans chacune de leurs interventions, les chefs de délégation ont souligné les succès accumulés par l’ALBA durant ses dix années d’existence. Ils ont notamment mentionné l’Opération Miracle, grâce à laquelle plus de 3 000 000 de Latino-américains et Caribéens ont recouvré la vue ; l’étude clinique, génétique et psychologique des personnes handicapées ; l’alphabétisation de plus de 5 000 000 citoyens de la région et la formation de milliers de médecins. Ils ont également souligné les progrès en matière économique, comme la création du Système unique de compensation régionale (SUCRE) et la Banque du Sud.

Les participants sont tombés d’accord sur le fait que, malgré les réussites, les défis sont encore nombreux, et il est nécessaire de perfectionner les programmes dans toutes les sphères de coopération.

Durant les débats, les chefs d’État et de gouvernement ont manifesté leur soutien absolu au Venezuela et ont condamné fermement l’adoption par les États-Unis de sanctions contre la République bolivarienne.

Par ailleurs, ils ont demandé au gouvernement nord-américain un changement de politique envers Cuba, à savoir la levée immédiate du blocus, des actions de subversion, et l’absurde inclusion de l’Île dans la liste arbitraire de pays soutenant le terrorisme, ainsi que la libération des trois antiterroristes cubains, toujours emprisonnés aux États-Unis.

- Rien ni personne ne saurait nous dévier de la voie de l’intégration
- Le Sommet de l’ALBA condamne les sanctions des États-Unis contre le Venezuela
- 10e anniversaire de l’ALBA

 

                             IMPRIMER CET ARTICLE


Directeur général: Pelayo Terry Cuervo / Directeur éditorial:
Gustavo Becerra Estorino
SUR CUBAWEB: http://www.granma.cu/

E-mail | Index | Español | English | Português | Deutsch | Italiano
© Copyright. 1996-2013.
GRANMA INTERNATIONAL. Tous droits réservés. / Edition numérique. Cuba.

Retour en haut de la page