Prisonniers politiques de l'Empire  MIAMI 5    

     

 

TEXTE seulement  

 C U B A

La Havane 14 Décembre 2014

Rien ni personne ne saurait nous dévier de la voie de l’intégration

Le président du Conseil d’État et du Conseil des ministres, le général d’armée Raul Castro Ruz, a inauguré dans la matinée du 14 décembre, le 13e Sommet de l’Alliance bolivarienne pour les peuples de Notre Amérique-Traité de Commerce des peuples (ALBA-TCP), en lançant un appel à renforcer l’unité régionale.

Rien ni personne ne saurait nous dévier de la voie de l’intégration

Le président cubain a inauguré le 13e Sommet de l’ALBA-TCP, à l’occasion du 10e anniversaire de la fondation de ce mécanisme d’intégration régionale.

Dans son intervention, Raul Castro a rappelé qu’il y a exactement 10 ans naissait ce qui fut à l’origine une alternative, résultat du travail politique et de la volonté d’intégration des commandants Hugo Chavez Frias et Fidel Castro, qui furent les artisans à l’époque de changements que mettent en œuvre aujourd’hui nos peuples et leurs avant-gardes politiques.

Raul a rappelé que l’ALCA (ZLEA en français : Zone de libre échange), une invention des États-Unis, qui souleva le rejet de Notre Amérique, n’a pas été enterrée, et qu’en même temps ont émergé des gouvernements révolutionnaires et progressistes qui ont réalisé le rêve des Grands penseurs de l’indépendance latino-américaine.

Le président à également évoqué le 20e anniversaire de la première rencontre de Fidel et de Chavez, qui fut le départ d’une amitié profonde, basée sur l’identification d’idées et d’objectifs, qui eurent une influence déterminante dans la région et le processus d’émancipation.

La création de l’ALBA, a déclaré Raul, devenue ensuite traité de commerce, a émergé également de l’amitié entre le Venezuela et Cuba et la solidarité de nos peuples, fondée sur le principe de complémentarité, contenue dans la déclaration conjointe de décembre 2004.

La postérieure adhésion du Nicaragua, de la Bolivie et de l’Équateur et l’incorporation de la Dominique, d’Antigua-et-Barbuda et de Sainte-Lucie, qui ont enrichi l’ALBA par la perspective singulière des Caraïbes, ont consolidé ce schéma d’intégration et élargi ses projets, a-t-il signalé, en même temps qu’il s’est félicité de  l’intégration, au cours du Sommet, de la Grenade et de Saint-Kitts-et-Nevis.

Concernant les réussites de l’ALBA, qui sont inégalables, Raul a précisé que l’Alliance a également été un pilier de l’indépendance et de la souveraineté des peuples qui la composent, et elle est devenue une plate-forme d’où sont issues d’audacieuses positions communes. «  Notre voix est écoutée et appréciée dans le monde entier, toujours en défense des causes les plus justes », a ajouté le président cubain.

Parmi les résultats atteints au cours de ces dix années, Raul Castro a cité outre le 3 millions de personnes de 10 pays qui ont recouvré la vue grâce à l’Opération Miracle, le million de patients diagnostiqués et soignés après l’étude génétique et psychologique de personnes handicapées, ainsi que les 5 millions, alphabétisées grâce à la méthode Yo i puedo (Moi, je peux).

Par ailleurs, dans le cadre de cette coopération, plus de 23 000 médecins ont obtenu leur diplôme, de même que l’on peut constater des résultats importants dan le domaine du sport et de la culture.

Quant au système unique de compensation régionale, SUCRE, et la banque de l’ALBA, Raul Castro a signalé que son principal apport a été la contribution à la création d’une nouvelle architecture financière de la région, ajoutant que l’on travaille à la création d’une zone complémentaire ALBA-Petrocaribe-Mercour.

Raul a également exprimé sa  solidarité et son soutien envers le Venezuela et condamné l’intention des États-Unis de sanctionner ce pays ; il a encouragé le gouvernement bolivarien à aller de l’avant, malgré la résistance de ceux qui tentent de conspirer et de déstabiliser le pays, en alliance avec de puissantes  forces internes et externes, pour tenter de changer la voie choisie et vaincre les peuples.

 

                             IMPRIMER CET ARTICLE


Directeur général: Pelayo Terry Cuervo / Directeur éditorial:
Gustavo Becerra Estorino
SUR CUBAWEB: http://www.granma.cu/

E-mail | Index | Español | English | Português | Deutsch | Italiano
© Copyright. 1996-2013.
GRANMA INTERNATIONAL. Tous droits réservés. / Edition numérique. Cuba.

Retour en haut de la page