Prisonniers politiques de l'Empire  MIAMI 5    

     

 

TEXTE seulement  

 S P O R T S

La Havane. 5 Juin 2014

Cuba fait ses adieux au meilleur entraîneur du XXe siècle d'une équipe féminine de volley-ball

EUGENIO George Laffita, le directeur technique au palmarès impressionnant qui pendant des décennies a dirigé les équipes féminines cubaines de volley, trois fois championnes olympiques et mondiales, est décédé dans la soirée du 31 mai à l’âge de 81 ans des suites d’un cancer.

Eugenio George vivra à jamais dans le souvenir des générations de volleyeurs cubains.

Le discours funèbre a été prononcé par Mireya Luis, capitaine de l’équipe des spectaculaires joueuses cubaines, devant le caveau familial du Cimetière de Colomb, à La Havane, où a été inhumée la dépouille du légendaire entraîneur.

Dans son allocution, Mireya Luis, gloire du sport cubain, a signalé que « nous rendons hommage à un homme hors du commun, à une véritable gloire du sport qui, jusqu’au dernier jour de sa vie, a partagé son savoir, son expérience et son calme sur le terrain, car tout n’est pas rose dans le volley ».

« Il a eu l’intelligence de se relever d’un revers. Merci d’avoir été si humain, d’avoir semé tant d’amour chz ceux qui t’ont accompagnés jusqu’ici », a signalé Mireya Luis.

Parmi les nombreuses couronnes de fleurs envoyées à l’établissement des pompes funèbres de Calzada et K, de La Havane, on remarquait celle de José Ramon Fernandez, président du Comité olympique cubain.

Depuis très tôt dans la matinée du dimanche 1er juin, les anciennes joueuses de plusieurs générations de l’équipe nationale, ainsi que de l’actuelle présélection nationale, des sportifs et des entraîneurs de plusieurs disciplines, des dirigeants de l’Institut national des sports, de l’éducation physique et des loisirs (INDER), s’étaient donné rendez-vous au cimetière de Colomb pour rendre un dernier hommage au grand entraîneur décédé.

UNE VIE CONSACRÉE AU VOLLEY-BALL


Eugenio George et les spectaculaires joueuses cubaines.

Considéré comme le principal artisan de l’une des plus belles pages du volley-ball féminin cubain, Eugenio George était né le 22 février 1935 dans la ville de Baracoa, province de Guantanamo. Très jeune, il fut attiré par la pratique du volley-ball. Vers la fin des années 1940, sa famille s’installa dans la capitale en quête de meilleures conditions économiques, où il commença son baccalauréat et se fraya un chemin dans le volley-ball en compagnie de son frère Edgar, transformant en réalité leurs rêves de devenir des sportifs de premier plan.

Il se fit remarquer par sa technique et sa ténacité, fut sélectionné comme attaquant auxiliaire, et participa aux Jeux panaméricains de Mexico, en 1955, et de Chicago, en 1959, aux Jeux d’Amérique centrale et de la Caraïbe de Jamaïque, en 1962, et au Championnat du monde de Paris, en 1956, entre autres compétitions. Il prit sa retraite du sport à la fin des années 50.

Eugenio George fut l’un des artisans de la renommée mondiale de l’École cubaine de volley-ball. A partir de 1968, il étudia les caractéristiques du volley-ball cubain afin d’améliorer les programmes d’entraînement, qui furent notamment axés sur la vitesse et la puissance, associées au développement des capacités physiques, techniques et psychologiques de ses joueuses.

Cette même année, il se vit confier la direction technique de l’équipe nationale féminine.

Élu meilleur entraîneur du XXe siècle d’une équipe de volley-ball féminin par la Fédération internationale (FIVB), Eugenio George fut également président de la Fédération cubaine de cette discipline, avant d’être nommé conseiller des équipes nationales.

En reconnaissance de son brillant parcours en tant qu’entraîneur et de formateur de plusieurs générations de joueurs, il fut élu en 2005 au Panthéon du volley-ball mondial, et se vit décerner plusieurs distinctions, dont le titre de Héros national du travail et l’Ordre du Collier d’or de la FIVB, qui lui fut conféré par la Confédération d’Amérique du Nord, d’Amérique centrale et de la Caraïbe (NORCECA) de volley, dont il était le président de la commission technique et des entraîneurs. (Rédaction Granma International).
 

                             IMPRIMER CET ARTICLE


Directeur général: Lazaro Barredo Medina
/ Directeur éditorial: Gustavo Becerra Estorino
SUR CUBAWEB: http://www.granma.cu/

E-mail | Index | Español | English | Português | Deutsch | Italiano
© Copyright. 1996-2013.
GRANMA INTERNATIONAL. Tous droits réservés. / Edition numérique. Cuba.

Retour en haut de la page