Prisonniers politiques de l'Empire  MIAMI 5    

     

 

TEXTE seulement  

 S P O R T S

La Havane. 24 Avril 2014

Pinar del Rio sacré champion national de baseball
• Le représentant de l’ouest du pays a remporté 4-2 le play-off finale de la 53e Série nationale de baseball face à une pugnace équipe de Matanzas, qui termine vice-championne pour la deuxième saison consécutive • Il s’agit du 10e titre des joueurs de l’ouest depuis 1978 • Le coach Alfonso Urquiola a souligné la cohésion de son groupe

Yoe Tejeda / Photos Ricardo Lopez Hevia

DU Cabo (cap) San Antonio, à l’ouest, à la Punta (pointe) de Maisi, à l’est, Cuba tout entière a vibré au rythme des matches haletants qui ont opposé les deux finalistes du baseball, Matanzas et Pinar del Rio, et qui se sont soldés par le sacre de l’équipe de l’est du pays.


L’équipe des champions au grand complet.

Dans le fief des Crocodiles de Matanzas, après le dernier départ, des centaines de supporters portant la couleur verte de leur équipe sont descendus sur le terrain pour fêter la quatrième et définitive victoire 9-6 (sur sept matches programmés).

À noter qu’après avoir entamé les play-off sur leur terrain du stade Capitan San Luis, où elle avait pris une avance de trois victoires à deux, Pinar del Rio avait été contrainte de retourner au Victoria de Giron, également connu comme le Palais des crocodiles, pour disputer les deux dernières rencontres.

Pour l’entame des play-off à Matanzas, les deux équipes s’étaient partagées les honneurs sur les scores de 3-5 et 12-5. Rappelons qu’en sa qualité de meilleure équipe de l’étape de qualification, Matanzas avait obtenu le droit de commencer dans son stade. Mais, finir premier de la première étape n’assure pas le titre, il faut également gagner la demi-finale, puis la finale.

Matanzas n’était pas donnée comme favorite, les play-off étant une phase différente, beaucoup plus exigeante, où la victoire se joue au moindre détail.


Les Vegueros de l’ouest ont battu les Crocodiles de Matanzas et glané leur 10e titre de champion national.

Beaucoup accordaient leur préférence aux Vegueros dirigés par l’expérimenté Alfonso Urquiola, qui sait ce que cela veut dire d’être un coach gagnant, et qui en demi-finales avait réussi à écarter la puissante équipe des Industriales de La Havane. Le charismatique DT de Matanzas, Victor Mesa, a le mérite d’avoir hissé son équipe pendant trois saisons consécutives parmi les trois premières.

Dans leur stade Capitan San Luis plein à craquer, les Vegueros ont maintenu leur rythme endiablé en remportant deux des trois matches (7-3, 3-4 et 9-8). À signaler qu’ils sont passés très près de gagner les trois matches, mais la combative équipe de Matanzas a su réagir et remporter une rencontre à l’arraché pour retourner dans son stade.

Le coach des « verts », Alfonso Urquiola pouvait se payer le luxe d’une défaite, mais Victor Mesa, quant à lui, n’avait pas droit à l’erreur et devait gagner les deux derniers matches.

Le DT Urquiola a misé sur son artillerie lourde, afin de s’éviter un septième match en terrain adverse. Il a fait appel à son lanceur numéro un, Yosvany Torres, désigné comme le joueur le plus précieux de la saison, et au premier fléchissement Torres a été remplacé par Vladimir Gutierrez, considéré par la presse comme le meilleur débutant de l’année. À la neuvième manche, le coach Urquiola a confié le poste de stoppeur à Vladimir Baños, qu’il avait réservé pour un éventuel septième dernier match et avait été le pilier de son équipe lors des premiers matches. Entré à la 9e manche pour préserver le résultat, Baños a su retourner une situation très compromise (deux coureurs sur les bases sans retrait) et sceller la victoire de son équipe.

Lors du point de presse, le sélectionneur de Pinar del Rio, la voix nouée par l’émotion, a félicité ses joueurs, soulignant la volonté, l’unité et la cohésion de son groupe.

« Il ne s’agit pas seulement de bien attaquer, de bien défendre ou de bien lancer, il faut fonctionner comme une machine bien huilée, un collectif discipliné autant sur le terrain qu’en dehors du terrain », a déclaré Alfonso Urquiola, qui décrochait ainsi son neuvième titre en tant que joueur et entraîneur. »

Il faut dire que comme à l’accoutumée, les nerfs ont été mis à rude épreuve à ces play-off, avec beaucoup d’erreurs sur les plans défensifs et du lancer. Mais on aura quand même vu des matches très intéressants et riches en rebondissements.

Pinar del Rio avait remporté son dernier titre en 2011, lors de la 50e édition, également sous la houlette d’Urquiola, qui remporte son troisième championnat national en tant qu’entraîneur, après celui de 1998.

La représentativité des provinces à la Série nationale a commencé après la division politique et administrative du pays en 14 provinces, et la municipalité spéciale de l’Île de la Jeunesse, intervenue en 1976. Pinar del Rio est à ce jour la province au palmarès le plus étoffé avec dix titres, dont six sous le nom de Vegueros et quatre sous celui de Pinar del Rio, devant Santiago de Cuba (8) et Industriales (7).
 

                             IMPRIMER CET ARTICLE


Directeur général: Lazaro Barredo Medina
/ Directeur éditorial: Gustavo Becerra Estorino
SUR CUBAWEB: http://www.granma.cu/

E-mail | Index | Español | English | Português | Deutsch | Italiano
© Copyright. 1996-2013.
GRANMA INTERNATIONAL. Tous droits réservés. / Edition numérique. Cuba.

Retour en haut de la page