Prisonniers politiques de l'Empire  MIAMI 5    

     

 

TEXTE seulement  

 S P O R T S

La Havane. 15 Octobre 2014

Joueurs de scrabble de classe mondiale à Cuba

DES joueurs de plusieurs pays se mesureront jusqu’au 18 octobre à l’hôtel Riviera de La Havane dans le cadre de la compétition la plus importante de ce sport de lettres organisée par la Fédération internationale de scrabble.

Les participants, dont plusieurs champions du monde, viennent du Mexique, d’Argentine, de Colombie, d’Espagne, du Pérou, du Chili, du Costa Rica, de Suisse, de France, du Paraguay et du Venezuela, s’affronteront au 18e Mondial classique, dans la catégorie doublée, au 11e tournoi Extra et à la 8e Coupe des nations, a annoncé Arturo Alonso du groupe Promotor.

Il a été précisé que 8 joueurs représenteraient pour la première fois Cuba, après s’être qualifiés lors de différents tournois. Autrefois, le pays hôte disposait de deux places mais avec le nombre croissant de joueurs et les résultats atteints dans les tournois, il a été accordé à Cuba une augmentation de la participation de ses joueurs, ont précisé les membres du groupe Promotor.

Après la Coupe des nations organisée en Argentine, Cuba est en 5e position derrière le Venezuela, l’Argentine, l’Espagne, l’Uruguay, et parmi ses principaux joueurs figurent Rolando Guadalupe (12e dans le classique), Enma Morris (19e position dans le classique et doublé), selon les statistiques internationales préalables au mondial de cette année.

Le scrabble a débuté à Cuba de manière élémentaire, à la fin des années 90, lorsque René Mesa, aujourd’hui président d’honneur du groupe Promotor, a réuni des membres de sa famille et des voisins pour s’asseoir à la table de ce jeu presque inconnu dans l’Île, et pour lequel chaque joueur essaie de totaliser le plus de points en faisant des mots sur la carte de jeu.

Ce nouveau jeu avait été offert au Cubain par un groupe d’indépendantistes portoricains qui lui ont raconté qu’ils passaient leur temps de leur injuste emprisonnement à jouer.

Ce n’est qu’en 2005 que le groupe Promotor de scrabble voit le jour à Cuba avec son coordinateur général René Mesa et sous les auspices du Dr. Eusebio Leal, historien de la ville, qui perçoit les potentialités du jeu comme un outil efficace pour améliorer la connaissance de l’espagnol, notamment pour les enfants et les jeunes.

De cette manière, des classes commencent à se composer ainsi que des démonstrations publiques et on organise des compétitions comme le premier tournoi officiel en défense de la langue, en solidarité avec le pays frère de Porto Rico.

En 2007, le premier tournoi Cuba scrabble est organisé avec un caractère international et il a remporté un tel succès que la FISE décide de l’inclure dans les tournois de classifications pour les championnats mondiaux. La version de 2008 a attiré 29 joueurs qui représentaient la Bolivie, le Costa Rica, le Mexique, le Pérou, le Venezuela et Cuba.

En plus du Cuba scrabble et dans la défense de la langue, le groupe Promotor travaille à la promotion dans la capitale cubaine d’événements à caractère thématique en l’honneur d’Alfred Mosher –le créateur de ce jeu de table-, Miguel de Cervantes et les Cinq héros.

Selon ses membres, la plus grande aspiration est que ce soit un jeu d’une pratique massive dans tous les recoins du pays et qu’il touche surtout les enfants et les jeunes, dans le cadre du processus éducatif et d’apprentissage scolaire et de toutes les personnes intéressées à pratiquer un jeu sain et didactique.

Ils prétendent également perfectionner les aspects tactiques et stratégiques du jeu afin de parvenir à un niveau et à un nombre de joueurs similaires à ceux présentés aujourd’hui par des pays comme l’Argentine, l’Espagne, le Mexique, l’Uruguay et le Venezuela.
 

                             IMPRIMER CET ARTICLE


Directeur général: Lazaro Barredo Medina
/ Directeur éditorial: Gustavo Becerra Estorino
SUR CUBAWEB: http://www.granma.cu/

E-mail | Index | Español | English | Português | Deutsch | Italiano
© Copyright. 1996-2013.
GRANMA INTERNATIONAL. Tous droits réservés. / Edition numérique. Cuba.

Retour en haut de la page