Prisonniers politiques de l'Empire  MIAMI 5    

     

 

TEXTE seulement  

N O U V E L L E S

La Havane. 22 Mai 2014

3e Journées pour la libération des antiterroristes cubains à Washington

Nuria Barbosa Leon

LE Comité international pour la liberté des antiterroristes cubains emprisonnés aux États-Unis appelle à une importante manifestation, le 7 juin prochain, devant la Maison-Blanche à Washington, afin de demander au président Barack Obama de renoncer à la politique d’hostilité envers Cuba qui dure depuis plus de 50 ans.

Cette action aura lieu dans le cadre des 3e Journées « Cinq jours pour les Cinq » qui se dérouleront du 4 au 11 juin, et dont l’objectif principal est d’exiger la libération de Gerardo Hernandez, Ramon Labañino et Antonio Guerrero, toujours emprisonnés, alors que René Gonzalez et Fernando Gonzalez ont purgé leur injuste peine, après avoir été condamnés pour avoir déjoué des actions terroristes anti-cubaines planifiées depuis la Floride.

Des voix du monde entier se sont élevées devant la Maison-Blanche pour exiger également la levée du blocus économique, financier et commercial génocidaire contre Cuba, exprimer leur solidarité avec la cause de l’indépendance de Porto Rico, exiger la fermeture de la base navale de Guantanamo, occupée illégalement, demander la paix dans le monde et la fin des guerres d’ingérence.

Des informations sont publiées sur le site du Comité international http://www.thecuban5.org. Les journées débuteront par une conférence de presse au Club national de presse, avec la participation en direct de Fernando et René (à travers le réseau social Skype) depuis La Havane, ainsi que de Martin Garbus, avocat de la défense des Cinq et de l’auteur canadien Stephen Kimber.

Des personnalités comme le révérend Joan Brown Campbell, ancien secrétaire général du Conseil national des Églises des États-Unis, et l’acteur Danny Glover seront présents à ces rencontres.

Au programme du 5 et 6 juin, est prévue une conférence intitulée « Nouvelle ère dans les relations entre les États-Unis et Cuba », qui a pour objectif d’attirer l’attention sur la nécessité d’un changement dans la politique de l’administration étasunienne vis-à-vis de Cuba. Une exigence croissante au niveau international ainsi qu’aux États-Unis.

Au cours de ces journées, de courtes vidéos seront présentées. Plusieurs spécialistes de Cuba participeront à une table ronde au cours de laquelle seront abordés des sujets comme les préjudices du blocus à l’encontre du peuple cubain, le processus de mise à jour du modèle économique, l’interdiction pour les citoyens nord-américains de voyager à Cuba, les sanctions contre les entreprises qui entretiennent des liens avec Cuba et l’espionnage à travers les réseaux sociaux.

Un concert avec le duo de hip hop Dead Prez et d’autres artistes progressistes du continent aura lieu le 6 juin.

Graciela Ramirez, présidente du Comité international pour la liberté des Cinq, a expliqué à notre hebdomadaire Granma International que les 9 et 10 juin, des parlementaires de plusieurs pays se rendront au Sénat et au Congrès pour rencontrer leurs homologues :

« De nouveau cette année, des parlementaires de plusieurs pays rencontreront leurs homologues nord-américains pour leur demander d’intervenir en faveur de la libération des Cinq, qui n’auraient jamais dû être incarcérés ».

Les Cinq, comme ils sont connus dans le monde entier, ont été arrêtés le 12 septembre 1998, alors qu’ils avaient infiltré des groupes terroristes dans le sud de la Floride. Entaché de nombreuses irrégularités, le procès qui avait eu lieu à la Cour de Miami, en 2001, avait été largement critiqué pour ses actes arbitraires et son manque de garanties judiciaires.
 

                             IMPRIMER CET ARTICLE


Directeur général: Lazaro Barredo Medina
/ Directeur éditorial: Gustavo Becerra Estorino
SUR CUBAWEB: http://www.granma.cu/

E-mail | Index | Español | English | Português | Deutsch | Italiano
© Copyright. 1996-2013.
GRANMA INTERNATIONAL. Tous droits réservés. / Edition numérique. Cuba.

Retour en haut de la page