Prisonniers politiques de l'Empire  MIAMI 5    

     

 

TEXTE seulement  

 n o t r e   a m e r i q u e

La Havane. 5 Juin 2014

Le nouveau président salvadorien pour un accord national axé sur l’inclusion sociale

LORS de son discours d’investiture, le dimanche 1er juin, devant l’Assemblée législative salvadorienne, pour la période 2014-2019, le président Salvador Sanchez Cerén a appelé à un accord national afin de permettre au pays de relever ses principaux défis et créer des opportunités pour améliorer le niveau de vie de la population.

Le président élu Salvador Sanchez Cerén a déclaré que son programme de gouvernement sera axé sur la participation des citoyens, « parce que le droit et la responsabilité de construire ce pays appartient à tous ».

Sanchez Cerén, qui est l’un des dirigeants historiques du Front Farabundo Marti de libération nationale (FMLN), s’est engagé à travailler sans relâche jusqu’à obtenir les grands accords de la nation qui permettront de résoudre les principaux problèmes du pays et d’opérer les changements structurels dont le Salvador a besoin.

Le nouveau président a souligné que la participation des citoyens sera essentielle, « parce que le droit et la responsabilité de construire ce pays appartient à tout le monde », et qu’il entend « promouvoir une société ouverte à la négociation, au dialogue et au débat permanent et respectueux des idées ».

Sanchez Cerén a signalé que pour concrétiser les grands accords du pays, son équipe avait déjà défini des instances de concertation et travaillait à la création de noyaux citoyens composés de prêtres catholiques, de pasteurs évangéliques, d’hommes d’affaires, de travailleurs, d’universitaires et d’une longue liste de personnes susceptibles de contribuer à cet effort.

« Nous recherchons le soutien de toute la société pour mettre en œuvre des politiques publiques et répondre aux priorités du pays comme l’emploi, la sécurité et l’éducation », a-t-il dit.

Des délégations de plus d'une centaine de pays ont assisté à l'investiture du nouveau président salvadorien. La délégation cubaine était conduite par le vice-président Salvador Valdés Mesa.

Sanchez Cerén s’est engagé à gouverner au service de « tous les Salvadoriens et les Salvadoriennes, à l’intérieur du pays comme à l’étranger, avec honnêteté, austérité, efficacité et transparence ».

Pour faciliter le dialogue avec la société, le président a annoncé la création d’un Secrétariat à la participation sociale et la transparence, ainsi que plusieurs changements dans la structure du gouvernement, tels que la transformation du ministère de l’Intérieur en ministère du Développement territorial afin que tous les citoyens aient les mêmes opportunités de progrès, la territorialisation des politiques publiques étant la principale vocation de la nouvelle administration.

Il a également annoncé la transformation du Secrétariat aux affaires stratégiques en Secrétariat à la gouvernabilité et à la communication, dans le but d’élargir le dialogue et mener une négociation permanente en vue de la conclusion d’accords avec toutes les forces de la société.

Sanchez Cerén entend promouvoir une économie axée sur l’inclusion et sur la transformation productive de ce pays d’Amérique centrale.

Il a promis d’appuyer le secteur privé et s’est engagé auprès des travailleurs salvadoriens à renforcer les conditions pour créer des postes de travail dignes, avec des salaires justes, à défendre les droits des travailleurs et à mettre en place des mécanismes d’enseignement et de formation pour élever leur niveau technique et professionnel.

« Nous sommes persuadés que l’union entre le gouvernement, les hommes d’affaires, les travailleurs et les forces politiques génèreront davantage d’investissements et d’emplois », a-t-il affirmé.

Les investissements dans l’infrastructure et un programme axé sur le développement du pays permettront de consolider la stratégie de mobilité, de la logistique, des transports et des ports.

À cet égard, il a annoncé la poursuite du programme d’agrandissement de l’aéroport international Mgr Arnulfo Romero et du port d’Acajutla, ainsi que la construction du pont de San Miguel et la modernisation des douanes aux frontières terrestres.

Il a expliqué que son équipe travaille déjà à l’entrée du Salvador au sein du mécanisme régional Petrocaribe, dans le cadre des efforts destinés à développer l’économie.

« Ces accords augmenteront nos opportunités de développement avec des délais et des intérêts plus favorables, et donneront un nouvel essor à notre commerce extérieur », a-t-il dit.

À ce sujet, il a réaffirmé l’engagement du Salvador en faveur de l’intégration régionale comme la meilleure voie pour affronter les problèmes et les défis mutuels.

« Nous avons des racines communes, des histoires partagées, des problèmes qui nous affectent tous et des défis communs. C’est pourquoi nous continuerons de miser sur le Système d’intégration centre-américaine. L’intégration est la meilleure voie », a-t-il indiqué.

Sanchez Cerén a mentionné plusieurs effets positifs de l’intégration régionale entre son pays, le Honduras et le Nicaragua dans la région du Golfe de Fonseca, partagée par ces trois pays.

« Nous travaillons à un important accord qui transformera cette région en une zone de paix et économiquement bénéfique pour tous », a-t-il souligné.

Il a précisé que son gouvernement plaide activement pour une plus grande intégration du Salvador dans le monde à travers le développement des relations commerciales et de coopération, et le resserrement des liens culturels et d’amitié.

Il a déclaré que son gouvernement renforcera ses relations avec les États-Unis, où vivent plus de deux millions de Salvadoriens.

Après sa prise de fonction, le nouveau président a salué personnellement les chefs d’État et les représentants de plus d’une centaine de pays venus spécialement pour l’occasion.

Parmi les personnalités présentes figuraient les présidents d’Équateur, Rafael Correa ; de Bolivie, Evo Morales ; du Guatemala, Otto Pérez Molina ; le Prince des Asturies Philippe de Bourbon, d’Espagne ; ainsi que les représentants de plus d’une centaine de délégations.

La délégation cubaine été conduite par le vice-président du Conseil d’État, Salvador Valdés Mesa.

Des dizaines de milliers de Salvadoriens ont fêté sur la Place civique de la capitale l’investiture de Salvador Sanchez Cerén et Oscar Ortiz comme président et vice-président. (Rédaction Granma International)
 

                             IMPRIMER CET ARTICLE


Directeur général: Lazaro Barredo Medina
/ Directeur éditorial: Gustavo Becerra Estorino
SUR CUBAWEB: http://www.granma.cu/

E-mail | Index | Español | English | Português | Deutsch | Italiano
© Copyright. 1996-2013.
GRANMA INTERNATIONAL. Tous droits réservés. / Edition numérique. Cuba.

Retour en haut de la page