Prisonniers politiques de l'Empire  MIAMI 5    

     

 

TEXTE seulement  

 n o t r e   a m e r i q u e

La Havane. 5 Juin 2014

Le Venezuela vers une
diversification énergétique

Mario Esquivel

L’ÉCONOMIE vénézuélienne, dont la matrice énergétique est basée sur les plus importantes réserves de pétrole prouvées au monde (298 milliards de barils) mise sur la diversification afin de tirer un maximum de profit de son potentiel à travers le développement de l’industrie du gaz naturel.


Le ministre vénézuélien du Pétrole et de
 Mines, Rafael Ramirez, a souligné l’importance du gaz naturel dans le
cadre de la diversification énergétique.

En effet, le Venezuela s’affiche au huitième rang mondial sur la liste des pays disposant des plus importantes réserves de gaz, et le premier d’Amérique latine.

Par ailleurs, ce pays doit destiner d’importants volumes de diesel (environ 300 000 barils) à la production d’électricité, ce qui a fait de la production de gaz une priorité pour le gouvernement et son programme de développement de la pétrochimie.

La capacité de production du gaz du pays, actuellement estimée à 7 milliards de pieds cubes par jour, devrait atteindre 7,5 milliards au mois de décembre, et 19 milliards en 2019.

Parmi les actions les plus immédiates menées par l’entreprise publique nationale PDVSA figure le projet Maréchal José Antonio de Sucre, dans le nord de la péninsule de Paria (dans l’État de Sucre), qui permettra d’atteindre une production de jusqu’à 1,2 milliard de pieds cubes et 28 000 barils de gaz par jour.

Ce programme prévoit le forage de 36 puits, la construction de plate-formes, l’installation de systèmes de production sous-marine, d’une ligne de stockage et d’un système d’exportation.

La phase suivante comporte l’exploitation des gisements restants, qui fournira des gaz associés (butane, propane et éthane) dont les cours sont proches de ceux du pétrole, et qui assurera un avenir prometteur à la pétrochimie.

Concernant le projet Maréchal Sucre, le ministre vénézuélien du Pétrole et des Mines a mentionné le puits le plus profond jamais foré dans ce pays, d’une capacité de production de 80 millions de pieds cubes par jour.

À cet effort de diversification s’ajoute l’initiative baptisée Plataforma Deltiana, pour l’extraction et la liquéfaction de gaz en eaux vénézuéliennes près de la frontière maritime avec Trinité et Tobago.

D’après les prévisions, le pays pourra obtenir des revenus supplémentaires en remplaçant du diesel par du gaz naturel.

En plus de la production d’électricité et son utilisation dans la pétrochimie, le gaz naturel est utilisé comme matière première dans l’industrie chimique, notamment pour la pétrochimie et le raffinage. Cette source d’énergie est appelée à jouer un rôle majeur pour satisfaire la croissance future de la demande énergétique mondiale dans le contexte de la transition vers un système énergétique durable. (Tiré de Orbe).
 

                             IMPRIMER CET ARTICLE


Directeur général: Lazaro Barredo Medina
/ Directeur éditorial: Gustavo Becerra Estorino
SUR CUBAWEB: http://www.granma.cu/

E-mail | Index | Español | English | Português | Deutsch | Italiano
© Copyright. 1996-2013.
GRANMA INTERNATIONAL. Tous droits réservés. / Edition numérique. Cuba.

Retour en haut de la page