Prisonniers politiques de l'Empire  MIAMI 5    

     

 

TEXTE seulement  

 n o t r e   a m e r i q u e

La Havane. 30 Septembre 2014

ÉQUATEUR
La gauche s’unit face au retour des conservateurs

Nestor Marin

LE front Unis, une coalition des partis de gauche qui vient de se créer en Équateur, marque un pas en avant dans la consolidation du projet politique que dirige Rafael Correa, alors que la droite donne des signes de vouloir se rassembler.

Selon ses adhérents, Unis a pour objectif principal une action politique permanente, et non la bataille électorale, d’autant que chaque mouvement qui la compose conserve son identité et son autonomie propre.

Selon Doris Soliz, secrétaire exécutive du parti Alianza Pais, principale force de soutien au gouvernement de Rafael Correa, « dans la nouvelle formation il y a de la place pour tous ceux qui luttent pour la construction du socialisme du Vivre Bien et pour une société équitable, mais il n’y en a aucune, a-t-elle dit, pour les partisans de la privatisation et de la « bancocratie ».

La création du front a également pour objectif de contrecarrer la restauration conservatrice qui, selon Rafael Correa, s’est mise en marche en Équateur, et dans d’autres pays d’Amérique latine, pour tenter de freiner l’avancée de la gauche dans la région.

Ainsi, dans le troisième point du document constitutif signé par les leaders de Unis, les 15 organisations se déclarent en état de mobilisation permanente, et prêtes à déployer toutes les actions nécessaires pour stopper les tentatives de la droite de récupérer le pouvoir.

« Nous sommes face à la menace de la restauration conservatrice, mais si nous agissons dans l’union, si nous occupons de nouveau les rues et les places, rien ne saurait freiner ce projet historique, qui vise à transformer la Patrie », a affirmé Soliz.

La nouvelle coalition, a déclaré la dirigeante, se propose de construire une union cohérente, dépassant les intérêts de chaque organisation. Un point que confirme d’autres leaders comme Ramiro Gonzalez, président de Avanza, un mouvement qui, avec Alianza Pais, a obtenu le plus de suffrages aux dernières élections municipales.

À la coalition Unis appartiennent également le Parti socialiste Frente Amplio, le Parti communiste d’Équateur, le Mouvement de la gauche révolutionnaire, le Front Amazone Vive, et le Mouvement d’action et d’intégration solidaire, de même que les mouvements Unidad Primero (Unité d’abord), Autonomie régionale, le Centre démocratique, Pachakutik Chimborazo et Conduce, et également la Jeunesse communiste d’Équateur, Action régionale pour l’unité et Alfaro Vive Carajo,

La création du Front a pour toile de fond une récente réunion d’une vingtaine de maires et de préfets d’opposition dans la ville de Guaranda, dans la province de Bolivar.

Pour certains analystes, cette rencontre fut une première tentative d’union de la droite équatorienne, en vue des élections présidentielles de 2017.

D’autres la relient à la restauration conservatrice dénoncée par Rafael Correa, qui a mis en garde sur le fait que l’on prétend répéter en Équateur les plans de déstabilisation déjà mis en œuvre au Venezuela et en Bolivie, où certains maires et gouverneurs de droite se sont regroupés pour provoquer l’instabilité dans le pays. (PL)

 

                             IMPRIMER CET ARTICLE


Directeur général: Lazaro Barredo Medina
/ Directeur éditorial: Gustavo Becerra Estorino
SUR CUBAWEB: http://www.granma.cu/

E-mail | Index | Español | English | Português | Deutsch | Italiano
© Copyright. 1996-2013.
GRANMA INTERNATIONAL. Tous droits réservés. / Edition numérique. Cuba.

Retour en haut de la page