Prisonniers politiques de l'Empire  MIAMI 5    

     

 

TEXTE seulement  

 n o t r e   a m e r i q u e

La Havane. 30 Avril 2014

Cuba condamne le projet
subversif ZunZuneo au Sommet
mondial d'Internet

À la rencontre multisectorielle mondiale sur l’avenir de la gouvernance de l’Internet, Cuba a condamné l’utilisation, par les États-Unis, de nouvelles technologies conçues pour espionner les gouvernements et déstabiliser les pays.


Lors de l'ouverture de la rencontre, la présidente du Brésil, Dilma Rousseff a réaffirmé énergiquement qu'aucun pays ne doit avoir « plus de poids que d'autres » en matière de gouvernance d'Internet.

Le vice-ministre cubain des Communications, Wilfredo Gonzalez, a souligné lors de cette rencontre, qui s’est tenue en avril à Sao Paulo, l’importance du contrôle et du bon usage du cyberespace, et il a condamné l’utilisation du réseau pour des opérations d’espionnage qui touchent pratiquement le monde entier, tel le projet ZunZuneo.

Il a précisé que ce programme, récemment dévoilé par la presse, visait à créer des situations de déstabilisation à Cuba afin de provoquer un changement politique.

« Cette nouvelle action constitue un exemple d’agression, à travers les technologies de l’information et des communications, en flagrante violation du Droit international et de la souveraineté des États », a-t-il souligné.

Après avoir salué le Brésil pour l’organisation de cette rencontre, il a insisté sur la nécessité de lutter pour éliminer les difficultés d’accès aux nouvelles technologies, auxquelles doivent faire face les pays en développement.

Entre autres inconvénients, il a mentionné le manque de ressources, d’infrastructure, d’éducation, de capacité et d’investissement, ainsi que tout ce qui concerne la sécurité et la propriété intellectuelle.

Le vice-ministre a souligné que ce type d’initiatives qui a pour objectif de chercher un cadre régulateur de l’espace virtuel contribuent à la matérialisation des décisions du Sommet mondial de la société de l’information et aide à impulser un modèle de gouvernance internationale du cyberespace plus juste, plus sûr et adéquat pour tous.

Des délégués d’une centaine de pays, ainsi que les représentants d’organisations nationales et internationales, participaient à cette rencontre qui avait pour objet de jeter les bases d’une démocratisation et d’un usage approprié d’Internet. (PL)
 

                             IMPRIMER CET ARTICLE


Directeur général: Lazaro Barredo Medina
/ Directeur éditorial: Gustavo Becerra Estorino
SUR CUBAWEB: http://www.granma.cu/

E-mail | Index | Español | English | Português | Deutsch | Italiano
© Copyright. 1996-2013.
GRANMA INTERNATIONAL. Tous droits réservés. / Edition numérique. Cuba.

Retour en haut de la page