Prisonniers politiques de l'Empire  MIAMI 5    

     

 

TEXTE seulement  

 n o t r e   a m e r i q u e

La Havane. 26 Mars 2014

Trois généraux arrêtés pour complicité de coup d’État au Venezuela

Les ministres des Affaires étrangères de l’UNASUR ont tenu la première réunion préparatoire à Caracas pour faciliter le dialogue dans ce pays

CARACAS. — Le président du Venezuela Nicolas Maduro a annoncé mardi l’arrestation de trois généraux actifs de l’Aviation militaire, qui ont été dénoncé par des officiers de rang inférieur, pour leur complicité dans une tentative de coup d’État, rapporte le quotidien Correo del Orinoco.

« Nous avons arrêté trois généraux de l’Aviation qui prétendaient soulever la Force aérienne contre un gouvernement légitimement constitué. Ils ont été traduits devant les tribunaux militaires », a annoncé le président lors d’une réunion avec les ministres des Affaires étrangères de l’Union sud-américaine des Nations (UNASUR).

L’arrestation des généraux est le résultat de « la puissante force morale des membres de la Force armée nationale bolivarienne, qui ont dénoncé un appel à un coup d’État », a ajouté Maduro, avant de préciser que ces généraux « avaient des contacts avec les secteurs les plus violents de l’opposition ».

Ces généraux «  affirmaient que cette semaine serait la semaine décisive », a ajouté le président, qui a déploré que la carrière de ces officiers soit détruite « pour avoir écouté les conseils de ceux qui veulent détruire la démocratie ».

Maduro a souligné qu’au Venezuela le droit à la participation politique et aux manifestations pacifiques est pleinement garanti, mais « qu’une opération de déstabilisation visant à justifier un coup d’État et un assassinat était en marche ».

Par ailleurs, les ministres des Affaires étrangères de l’UNASUR ont tenu une première réunion préparatoire à Caracas pour faciliter le dialogue dans ce pays face aux manifestations organisées par la droite.

Depuis que l’extrême droite a commencé sa tentative de coup d’État au Venezuela, « 16 270 faits violents et attaques ont été enregistrés ; 35 personnes sont mortes, et chaque cas est lié et est la conséquence de ces faits violents auxquels on a donné le nom de « guarimba », a souligné Maduro aux ministres présents au Palais de Miraflores.
 

                             IMPRIMER CET ARTICLE


Directeur général: Lazaro Barredo Medina
/ Directeur éditorial: Gustavo Becerra Estorino
SUR CUBAWEB: http://www.granma.cu/

E-mail | Index | Español | English | Português | Deutsch | Italiano
© Copyright. 1996-2013.
GRANMA INTERNATIONAL. Tous droits réservés. / Edition numérique. Cuba.

Retour en haut de la page