Prisonniers politiques de l'Empire  MIAMI 5    

     

 

TEXTE seulement  

 n o t r e   a m e r i q u e

La Havane. 17 Avril 2014

La mission Barrio Adentro a
renforcé le système de santé publique
du Venezuela

LE mercredi 9 avril, des Vénézuéliens se sont rassemblés dans le quartier 23 de Enero à Caracas pour fêter le 11e anniversaire de la création de la mission médicale Barrio Adentro.


 

À cette occasion, le vice-président du Venezuela, Jorge Arreaza, a signalé que ce programme social a contribué au renforcement du système de santé publique du pays.

Barrio Adentro a dispensé au peuple vénézuélien plus de 617 millions de consultations médicales gratuites et a sauvé plus de 1 750 000 vies.

Le programme, noyau central du système public national de santé, dispose d’un réseau de plus de 10 000 cabinets médicaux de soins primaires répartis dans les quartiers, les districts, les villages et les villes rurales dans tout le pays.

Il couvre quatre secteurs clés : Barrio Adentro I (cabinets médicaux populaires), Barrio Adentro II (centres de diagnostic, salles de rééducation et centres de technologie de pointe), Barrio Adentro III (modernisation et actualisation technologique des hôpitaux) et Barrio Adentro IV (hôpitaux spécialisés) .

La mission Barrio Adentro est un des accords de coopération les plus emblématiques entre le Venezuela et Cuba, qui a vu le jour à l’initiative du leader de la Révolution bolivarienne Hugo Chavez Frias et du commandant de la Révolution cubaine, Fidel Castro Ruz, afin d’apporter des soins médicaux de qualité et gratuits au peuple vénézuélien.


Jorge Arreaza, vice-président du Venezuela, (au centre) s’est félicité du travail de la Mission Barrio Adentro, qui a permis de renforcer le système de santé publique de ce pays du nord de l’Amérique du Sud.

À cet égard, Jorge Arreaza a déclaré qu’il n’y aura pas de retour en arrière en ce qui concerne l’union entre Cuba et le Venezuela, et que ces peuples ne renonceront pas à leurs relations fraternelles.

« Il n’y aura pas de retour en arrière entre Cuba et le Venezuela. Nous sommes un seul drapeau, une seule patrie. L’engagement d’aujourd’hui est plus important que jamais ; nous devons assurer la continuité de cette mission et être meilleurs, plus efficaces, accomplir les objectifs avec la plus grande rigueur. C’est vers cet objectif que tous nos efforts sont portés », a-t-il dit, rappelant que le commandant Chavez et Fidel avaient conçu ces accords entre les deux pays afin de répondre aux nécessités du peuple vénézuélien, héritées de la IVe République.

UN TRAVAIL REMARQUABLE

Jorge Arreaza s’est félicité du travail des médecins cubains au Venezuela, en particulier dans le cadre de la mission Barrio Adentro. « Nous tenons à remercier et a féliciter le travail des médecins cubains, qui sont parmi nous depuis si longtemps. Ils font partie du peuple vénézuélien et resteront avec nous », a-t-il dit.

Le vice-président a rappelé qu’avant la création de Barrio Adentro, les médecins cubains avaient accompli un travail remarquable lors de la catastrophe naturelle de Vargas, en 1999. « Lors du glissement de terrain de Vargas, le président cubain, Fidel Castro, n’avait pas hésité à envoyer des médecins pour nous aider », a-t-il rappelé.

Il a qualifié le travail des médecins cubains de « un travail d’amour » qui dépasse les critiques et les attaques dont ils font l’objet de la part des groupes de droite, qui n’admettent pas l’intégration et la coopération entre nos peuples.




Dans le quartier 23 de Enero, à Caracas, le peuple vénézuélien remercie le travail des médecins cubains.

Pour sa part, Francisco Armada, ministre vénézuélien de la Santé, a souligné la participation des collectifs populaires et des médecins communautaires intégraux à la Mission Barrio Adentro : « 17 000 médecins, 17 000 enfants d’Hugo Chavez. Ils ne sont rien d’autre que ce peuple en blouse blanche, ce peuple devenu médecins » a-t-il souligné.

Il a également évoqué la participation à la mission Barrio Adentro de groupes comme la Société bolivarienne des spécialistes de médecine générale intégrale, le Mouvement national des infirmières et infirmiers, le Front médical national bolivarien, le Collège de médecins métropolitains de Caracas, le Front bolivarien des odontologistes et la Coordination nationale des médecins du Venezuela.

« Les collectifs sont une expression organisée de l’amour, une expression organisée du peuple en construction, et je crois que c’est la meilleure démonstration de ce que nous sommes en tant que collectifs », a ajouté le ministre de la Santé.

LA SOLIDARITÉ CUBAINE SE MAINTIENDRA

La mission médicale cubaine au sein de Barrio Adentro a confirmé son soutien au peuple vénézuélien, malgré les attaques de groupes terroristes contre certains cabinets médicaux.

« Nous réaffirmons ici aujourd’hui, devant le peuple vénézuélien, que nous n’abdiquerons pas. Nous allons continuer la lutte, comme nous l’ont appris nos dirigeants, notre commandant en chef, Fidel Castro, notre président Raul Castro », a déclaré Miguel Basilio Reyes, qui a été agressé la semaine dernière par des groupes terroristes qui ont tenté d’incendier le cabinet médical La Ruezga Sur de la mission Barrio Adentro, située dans la municipalité Iribarren, État de Lara, alors que des médecins étaient en consultation à l’intérieur.

Le vice-président Jorge Arreaza a appelé les secteurs de l’opposition qui attaquent le peuple cubain au respect. « Dire "les Cubains hors du Venezuela" est une insulte au peuple vénézuélien. C’est une insulte à la santé du peuple vénézuélien », a déclaré Jorge Arreaza. (Tiré de Cubadebate)
 

                             IMPRIMER CET ARTICLE


Directeur général: Lazaro Barredo Medina
/ Directeur éditorial: Gustavo Becerra Estorino
SUR CUBAWEB: http://www.granma.cu/

E-mail | Index | Español | English | Português | Deutsch | Italiano
© Copyright. 1996-2013.
GRANMA INTERNATIONAL. Tous droits réservés. / Edition numérique. Cuba.

Retour en haut de la page