Prisonniers politiques de l'Empire  MIAMI 5    

     

 

TEXTE seulement  

 n o t r e   a m e r i q u e

La Havane. 12 Août 2014

Le plan subversif US contre Cuba sous le feu des critiques en Argentine
• Le double standard du gouvernement des États-Unis veut que ce qui est considéré comme un crime chez eux passe pour activité vertueuse lorsqu’elle est pratiquée à l’étranger

BUENOS AIRES.- Lorsqu’il s’agit de Cuba ou d’autres pays dont ils cherchent à renverser le gouvernement par le moyen de la subversion, les Éats-Unis ont recours à des méthodes qui reflètent leur « double standard infamant », a déclaré le politologue argentin Atilio Boron.

Dans un commentaire paru dans le quotidien Pagina 12 et relayé par les réseaux sociaux, Boron a durement critiqué le plan exécuté à travers l’Agence de développement international des États-Unis (USAID) qui s’est servi d’une soi-disant ONG basée au Costa Rica et qui a constitué une violation flagrante de la souveraineté de Cuba.

Cette opération secrète lancée en 2009 a été mise en lumière par les révélations de l’Associated Press.

En essence, elle consistait à envoyer dans l’Île, en qualité de touristes un groupe de jeunes du Venezuela, du Pérou et du Costa Rica censés participer à une Journée internationale contre le SIDA, mais qui en réalité devaient se lancer dans des activités de subversion politique contre le gouvernement.

 

                             IMPRIMER CET ARTICLE


Directeur général: Lazaro Barredo Medina
/ Directeur éditorial: Gustavo Becerra Estorino
SUR CUBAWEB: http://www.granma.cu/

E-mail | Index | Español | English | Português | Deutsch | Italiano
© Copyright. 1996-2013.
GRANMA INTERNATIONAL. Tous droits réservés. / Edition numérique. Cuba.

Retour en haut de la page