Prisonniers politiques de l'Empire  MIAMI 5    

     

 

TEXTE seulement  

I N T E R N A T I O N A L E S

La Havane. 2 Septembre 2014

Miami : une caravane pour exiger la liberté des antiterroristes cubains

WASHINGTON.- Plusieurs organisations de l’émigration cubaine de la ville de Miami organiseront, le 6 septembre, une caravane de solidarité pour exiger la libération des trois antiterroristes cubains toujours incarcérés aux États-Unis.

Miami : une caravane pour exiger la liberté des antiterroristes cubainsCette initiative, conduite par la Coalition Alianza Martiana demandera au gouvernement du président Barack Obama la remise en liberté de Gerardo Hernandez, Ramon Labañino et Antonio Guerrero qui, le 12 septembre prochain, auront déjà passé 16 ans en prison.

« Il est de notre devoir de rester fermes dans notre demande », est-il signalé dans le communiqué publié par les organisateurs, qui plaident pour une solution définitive de cette affaire.

La caravane, qui sillonnera les principales artères de cette ville de la Floride, exigera également « l’arrestation et le jugement des terroristes de l’extrême droite cubano-américaine, auteurs de crimes odieux et qui vivent librement à Miami avec la complicité du gouvernement des USA ».

À l’aube du 12 septembre 1998, Hernandez, Labañino et Guerrero, ainsi que leurs compatriotes  Fernando Gonzalez et René Gonzalez – ces deux derniers ont été libérés après avoir purgé l’intégralité de leur peine – furent arrêtés dans le cadre d’une opération menée par le FBI. Ces hommes sont aujourd’hui connus comme les Cinq de Cuba.

Ils avaient pour mission de surveiller les individus et les groupes violents d’émigrés cubains extrémistes du sud de la Floride afin de déjouer leurs plans terroristes contre l’île de la Caraïbe, des sabotages et des attentats qui au cours des 50 dernières années ont fait à Cuba 3 478 morts et 2 099 handicapés à vie.

Après 16 ans d’incarcération et en dépit des multiples demandes de libération lancées par des Prix Nobel, des parlementaires et de nombreuses personnalités, seuls Fernando et René ont pu regagner leur foyer, non sans avoir purgé l’intégralité de leurs peines, excessives et injustes. (PL)

 

                             IMPRIMER CET ARTICLE


Directeur général: Lazaro Barredo Medina
/ Directeur éditorial: Gustavo Becerra Estorino
SUR CUBAWEB: http://www.granma.cu/

E-mail | Index | Español | English | Português | Deutsch | Italiano
© Copyright. 1996-2013.
GRANMA INTERNATIONAL. Tous droits réservés. / Edition numérique. Cuba.

Retour en haut de la page