Prisonniers politiques de l'Empire  MIAMI 5    

     

 

TEXTE seulement  

I N T E R N A T I O N A L E S

La Havane. 24 Septembre 2014

Ban ki-moon convoque une réunion d’urgence sur l’Ébola

Le secrétaire général de l’ONU a appelé à plusieurs reprises une réponse mondiale à l’épidémie

NATIONS-UNIS. — Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a convoqué une réunion de haut niveau pour le jeudi 25 septembre, pour présenter un programme international de lutte contre l’épidémie d’Ébola qui frappe l’Afrique de l’Ouest.

Cette réunion rassemblera les dirigeants mondiaux, présents à l’ONU pour le Sommet sur le climat, qui a débuté ce mardi, et pour le débat de l’Assemblée  générale, prévu du 24 au 30 septembre.

Selon un communiqué de presse du porte parle du Secrétariat général, « cette réunion vise à mettre en œuvre des actions pour endiguer l’épidémie d’Ébola, qui a déjà causé la mort de plus de 2 800 personnes sur les 6 000 cas recensés en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone ».

L’objectif est d’assurer une réponse exceptionnelle pour contrôler et stopper la propagation du virus dans les pays affectés, traiter les personnes infectées et empêcher la progression de l'épidémie vers d'autres pays.

Les chefs d’État de Guinée, Alpha Condé ; du Libéria, Ellen Johnson-Sirleaf ; et de Sierra Leone Ernest Bai Koroma, participaient à la réunion, ces deux derniers à travers une vidéoconférence.

Par ailleurs, le secrétaire général de l’ONU a annoncé la nomination du Britannique David Nabarro comme coordinateur spécial de l’ONU pour la lutte contre l’Ébola, et du Nord-américain Anthony Bandury au poste de représentant spécial et chef de la Mission de Nations Unies de lutte contre l’Ébola (UNMEER).
 

                             IMPRIMER CET ARTICLE


Directeur général: Lazaro Barredo Medina
/ Directeur éditorial: Gustavo Becerra Estorino
SUR CUBAWEB: http://www.granma.cu/

E-mail | Index | Español | English | Português | Deutsch | Italiano
© Copyright. 1996-2013.
GRANMA INTERNATIONAL. Tous droits réservés. / Edition numérique. Cuba.

Retour en haut de la page