Prisonniers politiques de l'Empire  MIAMI 5    

     

 

TEXTE seulement  

 C U L T U R E L L E S

La Havane. 22 Septembre  2014

L'Unesco souligne la contribution cubaine au projet ¨La route de l'esclave¨

Paris, 21 sep (PL).— Le chef du projet La route de l'esclave de l'Unesco, Ali Moussa, a souligné la contribution de Cuba à cette initiative, dont son objectif est de montrer le fléau de la traite négrière et l'empreinte africaine dans le monde.

Cuba est membre de ce programme depuis des débuts et comporte un comité national très actif qui a réalisé un travail important de recherche et préservation de l'héritage africain, a déclaré M. Moussa à Prensa Latina.

Il a rappelé qu'il y a un musée de l'Esclavage dans le pays caraïbe, créé en 2009 à Matanzas, le plus grand musée de son genre en Amérique où l'on expose des objets, des illustrations, des documents et des œuvres d'art qui explique ce phénomène.

Le projet « La route de l'esclave », présenté par Haïti et plusieurs pays de l'Afrique, a été lancé officiellement en 1994 au Bénin avec le but de faire connaître les causes et les conséquences de ce trafic d'êtres humains.

L'Unesco a joué une rôle important pour que la traite soit reconnu comme un crime contre l'humanité pendant la Conférence mondiale contre le racisme, ayant eu lieu à Durban en 2001.
 

                             IMPRIMER CET ARTICLE


Directeur général: Lazaro Barredo Medina
/ Directeur éditorial: Gustavo Becerra Estorino
SUR CUBAWEB: http://www.granma.cu/

E-mail | Index | Español | English | Português | Deutsch | Italiano
© Copyright. 1996-2013.
GRANMA INTERNATIONAL. Tous droits réservés. / Edition numérique. Cuba.

Retour en haut de la page