Prisonniers politiques de l'Empire  MIAMI 5    

     

 

TEXTE seulement  

 C U B A

La Havane 18 Novembre 2014

Le Premier vice-président s’entretient avec des responsables évangéliques et protestants

À l’occasion du 30e anniversaire de la première réunion de Fidel avec le Mouvement oecuménique cubain

Le Premier vice-président du Conseil d’État et du Conseil des ministres Miguel Diaz-Canel lors de son entretien avec les responsables religieux.
Le Premier vice-président du Conseil d’État et du Conseil des ministres Miguel Diaz-Canel lors de son entretien avec les responsables religieux.

LE Premier vice-président Miguel Diaz-Canel a rencontré des dirigeants des églises évangéliques et protestantes, à l’occasion du 30e anniversaire de la première réunion, en 1984, du leader historique de la Révolution, Fidel Castro, avec des responsables du Conseil œcuménique de Cuba, qui marqua une nouvelle étape dans les relations entre les Églises et l’État.

Diaz-Canel a souligné l’importance de transmettre la mémoire historique aux générations actuelles pour renforcer le dialogue et l’union entre les Cubains.

« C’est avec émotion que nous évoquons ces moments, l’incompréhension qui régna à certaines occasions et qui fut surmontée à partir d’un dialogue respectueux », a signalé le membre du Bureau politique du Comité central du Parti.

Cet entretien a également été l’occasion d’échanger des vues sur les défis actuels de notre société.

Diaz-Canel a manifesté sa volonté de « partager les préoccupations d’ordre économique et social, ainsi les défis qu’implique la préservation de nos valeur afin d’empêcher que nous soit imposée une plateforme de reconstruction capitaliste néocoloniale et néolibérale ».

« Tel est le combat que nous devons livrer aujourd’hui : nous débarrasser de toute la pseudo-culture, la banalité, l’égoïsme et l’individualisme », a-t-il souligné.

Quant à Mgr Joel Ortega, président du Conseil des Églises de Cuba, il a insisté sur l’importance des relations avec entre l’Église et l’État, et sur le rôle qu’elles ont joué à des moments cruciaux pour la Révolution.

L’entretien a réuni six des dirigeants qui avaient participé à la première réunion avec Fidel, en 1984, dont le pasteur Raul Suarez, qui a évoqué les échanges intervenus par la suite.

Pour sa part, le révérend Pablo Oden Marichal s’est prononcé pour une pratique approfondie de la fonction éthique de la foi auprès de la communauté des croyants et de la société, basée sur les valeurs humaines et patriotiques.

Il a réclamé une plus large participation du mouvement oecuménique et des églises dans la recherche de solutions aux problèmes sociaux, tels que le vieillissement de la population.

« Nous nous devons de revaloriser l’idée de Fidel Castro d’une alliance stratégique entre chrétiens révolutionnaires et marxistes, pour laquelle un dialogue permanent est indispensable », a-t-il dit.
 

                             IMPRIMER CET ARTICLE


Directeur général: Pelayo Terry Cuervo / Directeur éditorial:
Gustavo Becerra Estorino
SUR CUBAWEB: http://www.granma.cu/

E-mail | Index | Español | English | Português | Deutsch | Italiano
© Copyright. 1996-2013.
GRANMA INTERNATIONAL. Tous droits réservés. / Edition numérique. Cuba.

Retour en haut de la page