Prisonniers politiques de l'Empire  MIAMI 5    

     

 

TEXTE seulement  

 C U B A

La Havane. 10 Avril 2014

La vision intégrale de la rééducation neurologique
• En 25 ans depuis sa création à l’initiative de Fidel, le Centre international de restauration neurologique de La Havane a permis d’améliorer la qualité de vie de plus de 120 000 patients de 91 pays, y compris Cuba

Lilliam Riera / Photos Anabel Diaz Mena

LA reconnaissance de la communauté scientifique et la gratitude des patients pris en charge au cours des 25 dernières années d’un travail opiniâtre et fructueux font la fierté du Centre international de restauration neurologique (CIREN) de La Havane, qui s’appuie sur une vision intégrale de la rééducation des patients atteints de maladies du système nerveux.


Le Dr Emilio Villa Acosta,
président du CIREN.

« Depuis son inauguration, le 26 février 1988, jusqu’à nos jours, 120 000 patients de 91 pays – 105 000 Cubains et 15 000 étrangers – ont pu améliorer leur qualité de vie grâce aux traitements proposés par notre centre », a déclaré à Granma international le Dr Emilio Villa Acosta, président de cette institution scientifique médicale.

Le Dr Villa rappelle que le CIREN a été créé à l’initiative du leader historique de la Révolution, Fidel Castro, et qu’il s’agit de la seule institution au monde à appliquer un système de rééducation intensive (jusqu’à sept heures par jour) pour le traitement des séquelles de maladies dégénératives.

Le CIREN se distingue par le haut niveau scientifique de ses spécialistes, ainsi que par la disponibilité et le dévouement de ses personnels qui travaillent au sein d’équipes pluridisciplinaires placées sous la direction de neurologues expérimentés.

Placé sous la juridiction du ministère de la Santé publique (Minsap), le CIREN propose actuellement deux importants programmes de traitement : le traitement de rééducation neurologique et le traitement de rééducation biologique générale (Rebioger).


Travail axé sur la récupération des capacités cognitives permettant la réalisation d’activités fonctionnelles de base.

Le traitement de rééducation neurologique est assuré par cinq cliniques spécialisées, parmi lesquelles figure l’unité de traitement des Troubles du mouvement et des maladies neurologiques dégénératives – la seule à Cuba et l’une des premières du continent –, consacrée aux maladies telles que la maladie de Parkinson, dont la fréquence augmente avec le vieillissement de la population.

Cette maladie, qui se caractérise par l’apparition de troubles moteurs : tremblements, lenteur des mouvements, troubles de la marche et de l’élocution… est incurable, mais des traitements peuvent améliorer la qualité de vie du patient.

Les quatre autres cliniques sont spécialisées dans les traumatismes de la moelle épinière, les maladies neuromusculaires, cérébrovasculaires, les traumatismes crânio-encéphaliques et la paralysie cérébrale infantile.

Le deuxième programme conçu pour les patients âgés de plus de 30 ans, sains ou apparemment sains, a pour objectif de corriger les effets associés au stress oxydatif, par le biais d’un traitement à base de médicaments mis au point par les scientifiques et les médecins du CIREN.

Cette institution du Pôle scientifique de La Havane privilégie d’autres objectifs comme la maîtrise des technologies de pointe et l’élaboration de ses propres solutions novatrices qui sont mises à la disposition du Système national de santé et de la population, ainsi que leur commercialisation.

UN PAQUET TECHNOLOGIQUE 100% CUBAIN POUR LES CHIRURGIES DE POINTE


La rééducation intensive jusqu’à 7 heures par jour a pour but de diminuer les séquelles des maladies dégénératives.

Le CIREN est doté de la technologie médicale de diagnostic la plus moderne employée dans les neurosciences cliniques et expérimentales. Il a mis au point un paquet technologique entièrement cubain pour la réalisation de chirurgies mini-invasives précises, efficaces et sans complication.

Ce paquet technologique comporte un cadre stéréotaxique (Estereoflex), fixé sur la voûte crânienne du patient à opérer – mis au point conjointement par le CIREN et le Centre d’immuno-tests (CIE) –, de logiciels cubains pour la planification chirurgicale tridimensionnelle, du registre de l’activité électrique neuronale dans les couches cérébrales profondes, et la neurochirurgie vasculaire.

L’utilisation de cette technologie permet la réalisation, à Cuba, de chirurgies fonctionnelles pour le traitement de patients atteints de la maladie de Parkinson à un stade avancé (4 et 5) ; la résection de tumeurs du système nerveux ; les malformations vasculaires intracrâniennes, les épilepsies et autres.

Le Dr Villa Acosta a expliqué que 970 patients cubains et étrangers souffrant de la maladie de Parkinson et d’épilepsies ont bénéficié de ces technologies de pointe.

Il a ajouté par ailleurs que treize institutions du pays, notamment dans les provinces de Cienfuegos, Villa Clara, Holguin et Santiago de Cuba sont dotées du matériel nécessaire et que leur personnel est parfaitement apte à réaliser ce genre de chirurgie.

UNE TECHNIQUE CHIRURGICALE INNOVANTE CONTRE La maladie de PARKINSON


L’institution est dotée de gymnases spéciaux utilisés à des fins thérapeutiques.

Une première mondiale pour la technologie innovante mise au point au CIREN : une nouvelle technique chirurgicale pour le traitement de la maladie de Parkinson, la sous-thalamotomie dorso-latérale sélective, qui consiste à provoquer la « lésion » d’une structure neuronale (noyau sous-thalamique), qui joue un rôle essentiel sur les fonctions motrices.

Le CIREN compte également des produits médicaux et pharmaceutiques de pointe et poursuit ses recherches afin d’offrir la plus haute qualité possible.

Les résultats obtenus par cette institution dans ce domaine et dans d’autres chirurgies fonctionnelles ont été publiés par plusieurs importantes revues spécialisées. Ils ont été présentés à des congrès de neurologie et ils ont reçu la reconnaissance et la coopération de l’Université d’Emory, d’Atlanta, aux États-Unis, à travers les docteurs Mahlon DeLong et Jorge Junco.

Par ailleurs, pendant de nombreuses années le CIREN a bénéficié du soutien et de la coopération d’un autre éminent spécialiste, le Dr José A. Obeso, de la Clinique universitaire de Navarre, en Espagne, qui fut le principal promoteur d’une réunion internationale de spécialistes sur des thèmes associés à la maladie de Parkinson, qui s’est déroulée il y a quelques années au sein de cette institution cubaine.

« Le CIREN entretien également des liens étroits avec des spécialistes du Mexique, d’Allemagne et du Royaume Uni, entre autres, comme une forme saine de mondialisation de la connaissance au service du bien-être et de la santé des peuples », a souligné le Dr Villa Acosta.

PROJETS DE COOPÉRATION INTERNATIONALE

Le Dr Villa Acosta a signalé qu’à l’heure actuelle l’institution travaille à plusieurs programmes de coopération avec des institutions étrangères, dont un projet associé au diagnostic et au traitement de l’autisme, auquel participent des spécialistes espagnols, mexicains, brésiliens et argentins.

Il a précisé que des travaux sur l’épilepsie se poursuivent actuellement avec le Mexique et le Canada, et que des recherches sont menées avec des spécialistes des États-Unis, d’Espagne et du Royaume Uni sur l’utilisation de l’érythropoïétine et de nouvelles variantes chirurgicales.

Il a ajouté que l’Institution qu’il dirige travaille aussi étroitement avec l’Institut d’hématologie et d’immunologie (placé sous la tutelle du ministère de la Santé) et du Centre des neurosciences qui, avec le CIE, fait partie du Groupe de l’industrie biotechnologique et pharmaceutique (BioCubaFarma).

Le CIREN collabore avec les spécialistes de l’Institut d’hématologie et d’immunologie à la réalisation de transplantations de cellules souches neurales utilisant des cellules de la moelle osseuse du propre patient, dans le traitement de l’infarctus cérébral. Cette institution développe ses propres techniques de transplantation depuis 1987.

En collaboration avec le Centre des neurosciences également, le CIREN a créé un laboratoire d’étude pour le développement de solutions et de logiciels pour faciliter le traitement en vue de la récupération des capacités motrices, notamment des patients ayant subi des traumatismes cérébraux.

« Le CIREN poursuit son travail et intensifie les recherches et l’innovation dans les soins de santé. Les défis sont nombreux, mais nous sommes fiers de nos spécialistes, qui ont donné des preuves de leur dévouement et de leur compétences, et sont résolus à étendre les champs d’études aux frontières du savoir humain. »
 

                             IMPRIMER CET ARTICLE


Directeur général: Pelayo Terry Cuervo / Directeur éditorial:
Gustavo Becerra Estorino
SUR CUBAWEB: http://www.granma.cu/

E-mail | Index | Español | English | Português | Deutsch | Italiano
© Copyright. 1996-2013.
GRANMA INTERNATIONAL. Tous droits réservés. / Edition numérique. Cuba.

Retour en haut de la page